Méthanisation dans le Vézelien : un collectif inquiet et un agriculteur livrent leurs points de vue

2 mai 2021

Méthanisation dans le Vézelien : un collectif inquiet et un agriculteur livrent leurs points de vue

L’Yonne Républicaine, le 24/04/2021

Fin 2020, le collectif Foissy vézelien environnement s’est constitué pour dénoncer une pollution liée au procédé de méthanisation pratiqué par un agriculteur de Domecy-sur-Cure. Ce dernier s’en défend et veut montrer sa bonne foi.

La méthanisation est un processus biologique de dégradation par des bactéries en l’absence d’oxygène (milieu anaérobie) qui produit du biogaz. Concrètement, on introduit des déchets tels que du fumier, des déchets agricoles, des biodéchets dans un digesteur privé de dioxygène. La fermentation produit un biogaz, puis, grâce à un moteur de cogénération, de l’électricité et de la chaleur sont produites. De ce processus reste le digestat qui sert de fertilisants pour les terres. Et c’est ce digestat qui pose question et inquiète le collectif.

 

Le point de vue du collectif

Le collectif s’est crée en septembre 2020, après que des habitants ont découvert, en fin d’année dernière une installation composée de deux réservoirs au lieu-dit les Grands champs à Foissy-les-Vézelay. Il s’agit là d’un espace de stockage du digestat, le résidu produit à l’issue du processus de méthanisation opéré sur l’exploitation de Christophe Rousseau, éleveur à la Ferme de Come à Domecy-sur-Cure.

 

Une photo transmise par le collectif. On y voit notamment des morceaux de plastique blanc, dans un champ où a eu lieu un épandage de digestat. Photo Collectif Foissy vézelien autrement.

 

Le collectif, qui compterait une quarantaine de membres, dit ne pas être contre la méthanisation, mais contre certaines pratiques.

“Nous ne sommes pas contre la méthanisation en soi, mais elle doit se faire dans les règles. Certaines matières, venant de l’agroalimentaire, devraient être désemballées. Or, on retrouve des petits bouts de plastiques dans les champs où le digestat est épandu.”

 

Il évoque un sujet qui dépasse largement Foissy en réalité. En plus de l’arrêt immédiat de l’épandage des matières plastiques contenues dans le digestat sur l’ensemble des territoires concernés (*), le collectif porte d’autres revendications. “Le respect de l’environnement, les chemins et les routes, les murets les haies et bosquets”, “l’ensemble de la population étant concerné, nous demandons le respect du décret ICPE de la préfecture de la Nièvre et la transparence totale de la composition des matières épandues.” Il dénonce aussi des nuisances olfactives.

 

Le point de vue de l’éleveur

Éleveur à Domecy-sur-Cure depuis 35 ans, Christophe Rousseau a repris l’exploitation familiale vieille de 140 ans et six générations. Il a souhaité développer sa ferme vers des pratiques plus vertueuses en 2000 en lançant de la vente à la ferme. En 2010, il a fait installer des panneaux solaires pour être autosuffisant. C’est en 2012 qu’il s’est lancé dans la méthanisation. Il produit 530 kWh d’électricité réinjectée dans le réseau (1.500 foyers).

 

“J’avais envie de développer encore l’exploitation, parce que ça crée de l’emploi, j’embauche six personnes. En tant qu’agriculteur, ça permet aussi d’avoir une vie normale, d’avoir du temps, et c’est un engagement concret pour l’environnement “

Christophe Rousseau