METHANISATION SUITE

15 mai 2021

De nouveaux épandages de résidus de méthanisation dans nos villages ;

Le stockage de résidu dans une fosse de 3000m3 sur la commune de Courtempierre ;

 

Vous le savez, l’Association PRO T G a déposé une requête auprès de Madame la Préfète du Loiret contre l’épandage de milliers de tonnes de résidus de l’usine de méthanisation de Girolles sur les communes de Courtempierre, Treilles en Gâtinais et Sceaux du  Gâtinais.

Le texte de cette requête est disponible sur notre site internet https://pro-t-gatinais.fr/ rubrique méthanisation  qui précise les risques de pollution de la station de pompage d’eau potable, la pollution des rivières petit fusain et fusain, les odeurs insoutenables de ce type d’épandage.

 

La requête ici

Cette requête est supportée par plus de 100 lettres personnelles émanant des habitants de ces communes, reçues en quelques jours à la suite de l’information  de cette nouvelle nuisance imposées à nos villages sacrifiés.

 

            La situation est pire que ce que cette information pouvait nous dévoiler ;

En effet, une autre usine de méthanisation, sur la commune d’Aufferville (77), d’une capacité de 27000 tonnes ans, à partir d’effluents d’élevage, lactosérum et déchets végétaux d’industries agro-alimentaires, diffusera ses résidus sur de nombreuses communes dont pour le Loiret :

 

  • Corbeilles en Gâtinais,

  • Chapelon

  • Courtempierre

  • Girolles

  • Préfontaines

  • Treilles en Gâtinais

  • Sceaux du Gâtinais

De plus, une fosse géomembrane d’un volume utile de 3 000 m3 pour l’entreposage des digestats produits par l’installation de méthanisation, sera installée sur la commune de Courtempierre, ajoutant au trafic routier de camions malodorants, les émanations inévitables de l’épandage et des manipulations de ce stockage. Cette fosse sera située dans un rayon de 1 km des communes de Sceaux du Gâtinais, Treilles et Préfontaines.

 

Les citoyens de la Commune de Courtempierre et des villages environnants, victimes de ces décisions arbitraires, se demandent pourquoi cette commune, déjà aux prises avec l’un des projets éoliens les plus importants de France et les contraintes issues de l’épandage de l’usine de Girolles, sont ainsi sacrifiés à des projets privés sous couvert de justifications écologiques douteuses.

 

(Référence : Décision inter-préfectorale dispensant d’évaluation environnementale le projet présenté par la SAS «V68 BIOGAZ: au titre de l’article R.122-3-1 du code de l’environnement)

 

Cliquer ici

REJOIGNEZ NOUS

Protection des Territoires du Gâtinais

28 allée des Houys

45490 Courtempierre

eoliennes45490@gmail.com

www.pro-t-gatinais.fr