Nos actions

Parmi les premières actions de l’association  Protection des Territoires Gâtinais, en 2017:

  1. Le 17 avril 2020, LR avec AR à Mazars et aux promoteurs  voir ici:

      page 1   page 2    page 3

  1. LR avec AR aux Conseillers Municipaux de Courtempierre à télécharger ici
  2. LR avec AR au Maire de Courtempierre à télécharger ici
  3. Adhésion à la Fédération Environnement Durable
  4. Adhésion à l’association Vent de Colère et participation à son AG le 14 Octobre 2017
  5. Réponse au courrier de la Mairie sur la troisième réunion publique du 21 septembre 2017 à télécharger ici
  6. Demande de panneaux d’affichage, conformément à la Loi, à la Mairie de Courtempierre par lettre simple puis sans réponse à ce courrier par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception.
  7. Réunions d’information à destination des habitants des 4 communes au siège de l’association
  8. Distributions de tracts dans les boites aux lettres des communes de Courtempierre, Treilles en Gâtinais et Gondreville-la-Franche.
  9. Lettre ouverte à Monsieur le Préfet du Loiret. Nous vous invitons à la télécharger ici puis à la signer et à nous la transmettre.
  10. 2017 Juillet 1er (JO) Création de l’Association

Depuis, de nombreuses autres actions ont été engagées par l’Association, tant au niveau local qu’au niveau national :

Plusieurs députes et sénateurs ont entendu avec intérêt les arguments des représentants de l’association, nous sommes présents lors de manifestations régionales ou nationales contre l’éolien et agissons, en partenariat avec d’autres associations dont la FED, au plus haut niveau politique de l’Etat afin de faire cesser ces implantations anarchiques, nuisibles et coûteuses pour notre pays.

Plusieurs réunions d’information ont été organisées dans les villages concernés par ce projet.

En 2019 PRO-T-G a activement soutenu l’amendement du député Le FUR visant à faire respecter une distance de H10 ( = 10 fois la hauteur de l’éolienne pales incluses) entre les éoliennes et des habitations.

En 2020 PRO-T-G soutient activement le projet de loi du député Julien AUBERT visant à faire respecter une distance minimale 1,5 km entre les éoliennes et des habitations.