Le maire de Courtempierre qui affirme depuis un an qu’il n’y a pas de projet de parc éolien sur la commune, a donné son accord pour la mise en place d’un mât de contrôle des vents entre Courtempierre et Treilles en Gatinais.
Cette information est affichée en mairie et détaille la chronologie des études et demandes d’autorisations officielles préliminaires menées avec le concours efficace de l’élu à l’insu de la population massivement contre ce projet depuis plusieurs années.
 
Cette nouvelle étape permet de démasquer la duplicité d’une partie du conseil municipal financièrement intéressée, plusieurs éoliennes étant positionnées sur des terrains appartenant à des élus.
 
Ce simple mât visible à des kilomètres nous donne une idée de l’horreur de ce que sera notre paysage de demain : il fait bien seul dans la plaine et ne fait « que » 84 mètres ; en conséquence, imaginons la plaine défigurée par les 20 futures éoliennes qui feront 100 mètres de plus et qui, en outre, nuiront gravement à la santé de tous. »